La Maison de l'Infante à Saint-Jean-de-Luz

Face au port de Saint-Jean-de-Luz (Donibane-Lohitzun), cette majestueuse demeure de style Italien construite vers 1640 par l’armateur Joannot de Haraneder faite de briques roses et de pierres, est un bel exemple de l’architecture classique de l’époque XVIIe siècle. En effet, elle est facilement reconnaissable grâce à ses doubles arcs de galeries à la vénitienne, la symétrie parfaite de sa façade ainsi que ses lucarnes situées sur la corniche.

Le port de Saint-Jean-de-Luz et la Maison de l'Infante
Surmontée d’une tour de vigie d’où Joannot de Haraneder pouvait surveiller le mouvement de ses navires, cette maison dite « de l’Infante » (le vrai nom de la demeure est "Joanoenia") a eu l’honneur d’accueillir la future reine de France, Marie-Thérèse d’Autriche infante d’Espagne, âgée, comme son illustre époux Louis XIV, de 22 ans (union qui scellait le « Traité de paix des Pyrénées » signé sept mois plus tôt pour mettre fin à l'interminable guerre opposant la dynastie française des Bourbons et la dynastie espagnole des Habsbourg). Elle y logera du 7 au 9 juin 1660 et fut reçue par la reine-mère Anne d’Autriche, qui y séjournait déjà depuis un mois.

Le port de Saint-Jean-de-Luz et la Maison de l'Infante
Le port de Saint-Jean-de-Luz et la Maison de l'Infante