Le dicton basque et la petite histoire du 30 juillet

"Gaizki esanak barkatu eta ondo esanak gogoan hartu"
(Pardonne le mal qui est dit et souviens-toi du bien qui est dit)
Saint-Pée-sur-Nivelle en 1905

Saint-Pée-sur-Nivelle n'a longtemps été qu'un centre religieux et marchand, lieu de réunion réduit à sa plus simple expression et placé sous le patronage de Saint-Pierre, au milieu d'une multitude de petits hameaux montagnards le dominant en altitude.