Biarritz, de La Chapelle à l'église Sainte-Eugénie

 À Biarritz en 1853, La Chapelle Notre-Dame de Pitié, située au Port Vieux, s'avéra trop petite. La municipalité du bonapartiste Pierre Duprat prit la décision de construire une nouvelle chapelle.

Napoléon III avait fait combler un ravin qui aboutissait à l'océan: c'est la place Neuve, devenue place Sainte-Eugénie en 1877.

La Chapelle Sainte-Eugénie et le port des Pêcheurs en 1859

L'église Sainte-Eugénie et le port des Pêcheurs en 2021
Les architectes Durand et Guichenné établirent les plans du nouvel édifice. Les travaux débutèrent en 1855, et en 1856 on y célébrait les offices. Le clocher est l'oeuvre d'Émile Boeswilwald, don personnel de Napoléon III.

Construction de la flèche de la chapelle Sainte-Eugénie 1857
Très vite la nouvelle chapelle dédiée à Sainte-Eugénie fut trop petite.

La place Sainte-Eugénie en 1856

La place Sainte-Eugénie en 2021
Ce n'est qu'en 1889 qu'un comité entreprit de récolter des fonds pour la construction de la nouvelle église.

De style Renaissance elle fut ouverte au culte le 15 août 1899.

En 1927, une souscription "pour le clocher" fut lancée. Il devait initialement se terminer par une flèche mais faute d'argent, le projet fut abandonné.

La Chapelle Sainte-Eugénie en 1856
L'église Sainte-Eugénie en 1910

L'église Sainte-Eugénie en 2021