La Tour de Bordagain à Ciboure

La Tour de Bordagain à Ciboure se compose en fait de deux éléments : l'église et la tour à usage militaire. L'église date du XIIe siècle et fut jusqu'en 1575 la seule église de Ciboure.

Ciboure et la colline de Bordagain depuis Saint Jean de Luz en 1920

Nationalisée sous la révolution, le cimetière disparut, l'église tomba en ruine et faillit être détruite. 

La Tour de Bordagain à l'état de ruine au début du XXe siècle

La tour fut accolée par la suite au XIVe siècle et fut le point défensif stratégique d'un système militaire. 

Ciboure et la colline de Bordagain depuis Saint Jean de Luz en 1908 

Il faut attendre 1911 pour que l'édifice soit loué à un architecte de Saint-Jean-de-Luz qui s'engage à le restaurer, il y fera un salon de thé.

L'intérieur du salon de thé avec ses décorations murales maritimes du peintre Ziko

Les affaires marchant mal, il y eut une proposition de Monsieur Cerruti, propriétaire de la célèbre Réserve à Ciboure, qui voulait transformer la Tour de Bordagain en Casino. Le projet échoua et la municipalité récupéra l'édifice.

La Tour de Bordagain dans les années 1930

La vue depuis la Tour de Bordagain dans les années 1930