La redoute de Suhalmendi

Des abords d'Urrugne à ceux de Saint-Jean-Pied-de-Port au col d'Ibaneta, les guerres de Révolution et du Ier Empire ont laissé le long de la frontière franco-espagnole plusieurs dizaines de redoutes. La plupart ont été édifiées au cours de la campagne 1813-1814 qui a opposé au Pays basque les forces du maréchal Soult et celles du duc de Wellington. A la suite de la contre-offensive déclenchée par le Maréchal Soult le 25 juillet 1813, les forces françaises avaient dû se replier sur Vera et le cours inférieur de la Bidassoa. Soult fait alors édifier le long de la frontière franco-espagnole une ligne défensive, à base de redoutes, de tranchées et de divers obstacles. La redoute de Suhalmendi sur la commune de Sare, bien conservée, occupe le point le plus élevé de la crête (cote 301). Ouvrage de forme étoilée, son entrée est défendue par une sorte de demi-lune. L'ensemble est enveloppé d'un parapet et d'un fossé profond.

Un grand merci à Jean Sauvaire et Bernard Chauvet de l'association "Culture et Patrimoine Senpere" https://cultureetpatrimoinesenpere.fr