Le dicton du 14 décembre 

"Mekanikak gizonari besoa ebasten"
(La machine vole son bras à l'homme)
Boucau les Forges de l'Adour en 1910