Les ponts de Bayonne entre Nive et Adour

Le pont du Génie, ou pont Courtine, a remplacé l'ancienne estacade qui barrait l'entrée de la Nive.
Le premier pont en bois date de 1799, puis le génie militaire bâti en lieu et place un pont en pierre à trois arches.
Le pont du Génie au début du XXe siècle
A proximité des ponts du Génie, Mayou, Marengo et Pannecau, les berges sont aménagés en gradins.
Ces différents niveaux en escaliers permettent ainsi le transbordement des marchandises quel que soit la marée.
Les quais à gradins disparaitront en 1920 afin de faciliter la circulation des automobiles.
Le pont Pannecau où Bertaco est le plus vieux pont de Bayonne, il fut construit durant la période de domination anglaise vraisemblablement au XIIe siècle. Plus petit que le pont Mayou, il est aussi en bois jusqu'au milieu du XIXe siècle.
Le pont Pannecau et les halles au début du XXe siècle
Le pont Marengo enjambe la Nive depuis 1857. Son nom célèbre la victoire italienne de Napoléon Ier face aux autrichiens en 1800.
Le pont Marengo au milieu du XIXe siècle
Le pont Marengo en 1911
 Le dernier ouvrage sur la Nive avant la confluence avec l'Adour est le pont Mayou ou Majour.
Le pont Mayou au début du XIXe siècle
Napoléon Ier lors de son passage dans la cité, décide la reconstruction du pont en charpente reposant sur 2 culées en maçonnerie. Victime des crues de la Nive, il sera remplacé par un ouvrage en pierre en 1857.
Il est élargi en 1914 pour le passage du tramway.
Le pont Mayou et le tramway dans les années 1930
L'histoire du Pont Saint-Esprit, qui relie Bayonne au faubourg Saint-Esprit en franchissant l'Adour, est plutôt tumultueuse, tant du fait du caractère impétueux du fleuve, que du caractère stratégique de son emplacement, sur l’une des rare route reliant la France à l’Espagne !
Le pont St-Esprit au début du XIXe siècle
A l'origine, le pont St Esprit fut construit pour la première fois vers 1150, il était en bois et portait le nom de ''Pount de la gran mar''. À l'époque du peintre *Joseph Vernet il s'ouvrait pour le passage des navires types frégate.
Malmené par les marées, les tempêtes et quelques chocs de bateaux, il rompit à plusieurs reprises aux XVIIe et XVIIIe siècle
Le pont St-Esprit au début du XIXe siècle
Le pont actuel qui devait être appeler pont de Nemours (en l'honneur du second fils du roi Louis-Philippe), fut commencé en 1846 et achevé en 1849.
Le pont St-Esprit dans les années 1960