Les rues de Bayonne : la rue Pannecau

Bayonne la rue Pannecau d'hier à aujourd'hui
Dans le Petit Bayonne la rue Pannecau, l'étymologie classiquement acceptée est celle du gascon pane cau, soit ''pain chaud''. René Cuzacq tient pour cette version en affirmant qu'il y avait, à l'entrée de la rue, un four de boulanger.
Edouard Ducéré n'a pas trouvé de four, mais affirme qu'il y avait là des jardins appartenant aux chanoines de la cathédrale et, en vieux gascon, pane cau peut aussi se traduire par ''vole choux'' cette étymologie a le mérite de l'originalité. Mais pour cette rue Raymond Chabaud pense qu'il a tort : c'est bien l'odeur du pain chaud qui a fait nommer l'endroit.