Le village abandonné d'Aritzakun


À quelques kilomètres du village de Bidarray, entre les peñas d'Ixusi et le sommet pyramidal d'Irubelakaskoa, se trouve la vallée navarraise d'Aritzakun, surnommé la vallée de l'or. Elle fut convoitée jadis notamment par les Romains pour ces richesses aurifères qui firent d'elle l'Eldorado basque. 
L'Irubelakaskoa l'ancienne venta Sumus et la piste d'Aritzakun

Les Peñas d'Ixusi et  la piste d'Aritzakun

La piste d'Aritzakun

Les Peñas d'Ixusi

Les Peñas d'Ixusi

Au bout de la piste sommeille Aritzakun, village abandonné. Un village qui, dans les années 50, comptait 35 maisons habitées, des fermes éparpillées à flanc de montagne, ou construites autour du fronton et de l’école, près du ruisseau qui chemine au creux de la vallée du Baztan.
Le village abandonné d'Aritzakun

Tous les dimanches, les gens d’Aritzakun partaient pour aller à la messe à Itxassou. Trois heures de marche à l’aller, et trois heures au retour. Ils changeaient de chaussures au pas de Roland. À l’épicerie, ils faisaient le plein de provisions pour la semaine qu’ils remontaient à dos d’âne. Ils vivaient de rien. 
Le village abandonné d'Aritzakun

Un peu d’agriculture, sur une terre ingrate, l’élevage des brebis pour fabriquer des fromages… et, surtout, beaucoup de contrebande, assuraient la survie des habitants de ce village frontalier perdu dans les montagnes, à 600 mètres d’altitude.  C’est véritablement dans les années 80 que le village s’est complètement vidé. »
À ce jour quelques maisons sont rénovées. probablement pour la location durant les vacances.
Le village abandonné d'Aritzakun
Le village abandonné d'Aritzakun

Le village abandonné d'Aritzakun