Patrimoine naturel : la passerelle d'Holzarte et les cathédrales d'Amubi

Autour du villages de Larrau en Haute Soule, la montagne calcaire renferme des gorges que Edouard-Alfred Martel considérait comme les plus fantastiques canyons des Pyrénées. En 1907 il explora en partie les gorges d'Olhadubi et d'Holzarte. Ce n'est qu'en 1933 que Robert Ollivier, Roger Mailly, François Cazalet et Henri Dubosc descendirent en intégralité la gorge d'Olhadubi.

Holtze arte, signifie en basque « entre parois », un nom parfaitement adapté à ces gorges.
Le téléphérique rudimentaire d'Holzarte en 1877 (peinture Achille Zo)
La passerelle d’Holzarte a été construite en 1920 par les ouvriers italiens de la scierie Lombardi Morello de Tardets pour permettre l'exploitation forestière du bois de Holzarte.

Au pied du col d’Erroimendi (la montagne des corbeaux) les Cathédrales d’Amubi (les falaises évoque les flèches des cathédrales gothiques).