Le dicton basque du 6 mai

"Maiatzeko heguak erra baleza" 
(Que le vent de mai le brûle)
Les mendiants avaient des formules consacrées 
pour remercier ou pour maudire comme ici les pingres.